Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat CGT ONNO
  • : Site d'infos du syndicat cgt ONNO
  • Contact

Accords convention collective

Accord DIF industrie Charcutière : cliquez sur le lien ci-contre : link

Accord prévoyance : avenant du 28 janvier 2010 :   link

Accord prévoyance : avenant du 15 avril 2010 : link

Accord du 26 janvier 2011 Salaire minima Industries Charcutières 2011 :link

Recherche

Adhèrez à la CGT à Pontivy !

 

 

Besoin d'un renseignement : 

 

Au 06 38 55 29 65

 

Pour adhérer à la CGT envoyer un message en indiquant votre nom, prénom et n° de téléphone, à ce lien, nous vous contacterons rapidement ou télécharger le document et envoyer le par courrier ou mail, à l'adresse indiquée. A bientôt.

 

 

Archives

Play list

15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 22:14

Afin d'améliorer sa productivité et d'offrir des perspectives d'évolution à ses salariés, le groupe agroalimentaire a expérimenté une équipe autonome de production dans l'un de ses ateliers bretons.

Si les équipes autonomes de production (EAP) sont courantes dans l'automobile, elles sont plutôt rares dans l'agroalimentaire. Cette organisation en équipes d'une dizaine d'opérateurs polyvalents qui prennent en charge la fabrication complète d'un produit fait des émules, tel le charcutier breton Onno.

« Quand on implante une EAP, on réorganise souvent les fonctions de production, explique Christian Jousse, du cabinet Promacef, qui a accompagné le groupe. Dans l'agroalimentaire, on est contraint par le principe de marche en avant du produit. »

L'industriel souhaite surtout gagner en compétitivité sur un marché disputé, enrichir les tâches confiées aux opérateurs et rationaliser l'organisation. Car, pour Onno, l'expérience coïncide avec une vague de départs à la production, suite à la loi Fillon sur les retraites. « Le renouvellement du personnel a été important. Parallèlement, le niveau de formation des opérateurs et de l'encadrement s'est élevé. Il fallait adapter notre management à cette nouvelle situation. De plus, l'emploi sur le bassin de Pontivy est très tendu. Les employeurs sont en compétition », explique Claude Leredde, le directeur général.

Un des ateliers choisi comme « pilote »

En mai 2007, un audit auprès des salariés est mené en lien avec les syndicats. « Il fallait expliquer la méthode et le rôle de chacun pour recueillir l'adhésion et les idées des salariés », souligne Guénolé Merveilleux, le directeur de production. Le but ? Vérifier l'existence des prérequis pour installer une EAP : autonomie des opérateurs, organisation de la production adéquate, objectif d'amélioration et de gestion des compétences, pilotage de l'activité au moyen d'indicateurs journaliers. « Le management ne se fondait pas assez sur des données objectives », concède Claude Leredde. Une journée de réflexion avec l'encadrement de production aboutit à la sélection d'un atelier pilote, le poussoir (fabrication de saucisses), dont les opérateurs sont formés pendant une journée.

Une nouvelle organisation de la production accompagne ce changement. « Nous avions trop de niveaux hiérarchiques. Il a fallu faire évoluer les postes. Certains ont disparu et de nouvelles missions ont émergé », poursuit Claude Leredde. Des quatre postes de responsable de fabrication, il en reste deux. « Deux postes essentiels pour la mise en place d'une EAP ont été créés, en logistique-planification et pour la gestion prévisionnelle des emplois », explique Christian Jousse.

L'EAP est coordonnée par un animateur chargé de recueillir les informations sur le terrain, qu'il fait ensuite remonter à un responsable de secteur - une fonction nouvelle - et au responsable de production. Les résultats semblent probants : « L'atelier poussoir a gagné 8 % de productivité depuis la mise en place de l'EAP en octobre, détaille Guénolé Merveilleux. Nous avons passé un autre atelier en EAP en janvier. Nous avons déjà augmenté la productivité de 30 % sur deux références. »


L'usine nouvelle - Le 17 avril 2008 par Patrick Déniel

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat de la charcuterie - dans ONNO
commenter cet article

commentaires