Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat CGT ONNO
  • : Site d'infos du syndicat cgt ONNO
  • Contact

Accords convention collective

Accord DIF industrie Charcutière : cliquez sur le lien ci-contre : link

Accord prévoyance : avenant du 28 janvier 2010 :   link

Accord prévoyance : avenant du 15 avril 2010 : link

Accord du 26 janvier 2011 Salaire minima Industries Charcutières 2011 :link

Recherche

Adhèrez à la CGT à Pontivy !

 

 

Besoin d'un renseignement : 

 

Au 06 38 55 29 65

 

Pour adhérer à la CGT envoyer un message en indiquant votre nom, prénom et n° de téléphone, à ce lien, nous vous contacterons rapidement ou télécharger le document et envoyer le par courrier ou mail, à l'adresse indiquée. A bientôt.

 

 

Archives

Play list

11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 20:26
Jean-Pierre Trébouta, patron d'Intermarché, et également à l'un des moteurs de la création de la zone commerciale Onno, avec la chambre de commerce et les entreprises du secteur. Jean-Pierre Trébouta, patron d'Intermarché, et également à l'un des moteurs de la création de la zone commerciale Onno, avec la chambre de commerce et les entreprises du secteur.


Avec l'arrivée de Kiabi dans la zone Onno, ce secteur commercial de Pontivy termine sa mue. A l'origine, entre autres, Jean-Pierre Trébouta. Il a débuté comme apprenti boucher.


Jean-Pierre Trébouta est un homme d'affaires très occupé. De Paris à Pontivy, il navigue entre ses responsabilités nationales pour le groupe Intermarché et son activité pontivyenne. Il pèse chaque mot, et quand la question est indiscrète, la réponse est franche. « Nous ne communiquons pas notre chiffre d'affaires » Jean-Pierre Trébouta clôt le chapitre.

Intermarché Pontivy embauche aujourd'hui 140 personnes dirigées par un patron qui a débuté comme certaines d'entre elles. « J'ai commencé à travailler très jeune, comme apprenti boucher chez Leclerc, dans les Côtes-d'Armor. » Et bien sûr, il évolue dans le métier. « Après mon service militaire, j'ai travaillé sur Paris. » Il fait ses premières armes en 1968, passe responsable de rayon en 1972.

Le jeune homme a de l'ambition, alors il retourne aux études. « En 74, j'ai intégré une école de commerce. J'avais 23 ans. » Gestion, marketing n'ont plus de secrets pour lui et Jean-Pierre Trébouta se replonge dans le monde de la grande distribution. « Je suis rentré chez Intermarché en 1975 avec de nouvelles responsabilités. » D'abord chef de magasin, puis directeur. Il ouvre son premier magasin à Paimpol en 81, le second à Saint-Quay-Portrieux en 84.

En 88, Jean-Pierre Trébouta apprend qu'Intermarché est à vendre et se porte candidat. C'est le début de l'aventure pontivyenne. Après avoir développé l'activité du supermarché, Jean-Pierre Trébouta a également participé au développement de la zone commerciale qui l'entoure. « Lorsque l'usine Onno a déménagé, je me suis porté acquéreur des terrains pour en faire une zone commerciale. Une partie ces terrains a été vendue, je suis resté promoteur du reste. » Aujourd'hui, Sport 2000, Monsieur Meuble, Picard, Esprit d'intérieur... et, en mars prochain, Kiabi occupent cet espace.


Faux bruits

Et l'ouverture du magasin Kiabi, c'est un espace qui se libère dans la galerie commerciale d'Intermarché. Les magasins Vétimarché de France passent sous enseigne Kiabi. L'enseigne pontivyenne va donc disparaître. « Nous allons réagencer l'Intermarché, en récupérant cette surface. La fin des travaux est prévue pour fin 2010. Nous prévoyons d'embaucher une quinzaine de personnes. »

Alors Jean-Pierre Trébouta, quel genre de patron est-il ? « Humain, ça n'empêche pas de commettre quelques erreurs..., se risque-t-il. Je suis aussi très exigeant, autant que je le suis avec moi-même. » A 62 ans, il est plutôt satisfait de son parcours qui va se poursuivre. « Je n'ai pas encore envisagé de prendre de ma retraite, précise-t-il, encore moins de vendre mon magasin au groupe Auchan. » Le bruit qui court dans Pontivy vient de trébucher...

 

 

Delphine LANDAY.
Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat de la charcuterie - dans Pays de Pontivy
commenter cet article

commentaires